STONES FRENCH CONNECTION
BIENVENUE SUR STONES FRENCH CONNECTION

STONES FRENCH CONNECTION

FORUM CONSACRÉ AUX ROLLING STONES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Flamin' Groovies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GoingDown
Membre confirmé


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: The Flamin' Groovies   Sam 14 Jan 2017 - 10:41

En terrain conquis, fan des Stones = fan des Groovies. Il s'agit d'un immense groupe californien en marge de leurs nombreux contemporains psychédéliques à la fin des sixties et d'un groupe qui en perdurant a entretenu la flamme d'un rock ou d'une pop sixties.
Deux de leurs albums sont nettement rapprochés des albums des Rolling Stones, notamment Teenage Head de 71 qui est souvent, mais c'est du propos de journaliste qui parle pour remplir son papier, considéré comme le Sticky Fingers des Flamin' Groovies. L'autre album, c'est Flamingo. Le groupe est également célèbre pour un album de 76 Shake some action. Il faut ajouter encore le single de 72 Slow death. Moins souvent mis en avant est leur premier Supersnazz. C'est une erreur, il est aussi beau que les trois albums qui font référence dans la presse. C'est un album très particulier avec des arrangements sidérants et des compositions époustouflantes. Il ne faut surtout pas sous-estimer Supersnazz, c'est un des plus grands albums de l'histoire du rock à n'en pas douter. Evidemment, à côté de Flamingo et Teenage Head, on ne peut manquer encore deux pièces majeures, l'album de reprises rock Still shakin' souvent redistribué en bonus tracks sur Teenage Head et Flamingo justement, et n'oublions pas deux semi-officiels: Flamin' Groovies 68 et Flamin' Groovies 70. Avec sa pochette bleue et sa photo de poissons groovies dans la piscine, c'est bien sûr Flamin' Groovies 70 que j'associais en pièce majeure à Still shakin'. C'est un joyau du rock live studio qu'il faut avoir impérativement en vinyle. Une splendeur.
En fait, il y a encore bien d'autres choses à posséder encore des Groovies (Sneakers, Grease, More Grease, The Gold star tapes, Bucketful of brains (8 chutes de studio autour de Slow death), pas mal de bootlegs et compilations à titres supplémentaires, les albums postérieurs à 76 Flamin' Groovies now, Jumpin' in the night, et même du coup One night stand, Step up, Rock juice. La collection qu'on fait bien jusqu'au bout. Il y a aussi les lives, dont celui de 70 The Flamin' Groovies In Person où exceptionnellement elle est enregistrée avec la voix de son chanteur compositeur Roy Loney, puisque sur le single il a quitté le groupe et laissé la place à Chris Wilson.
Le groupe a connu plusieurs périodes et en tout cas deux grandes époques liées au changement de chanteur. La première époque est pour moi à l'évidence la meilleure, la période Roy Loney. Plus âgé, il tirait le groupe vers les années cinquante et le rockabilly, mais aussi vers un format plus rock et plus débridé. Les trois meilleurs albums sont de son époque. Chris Wilson le remplace à partir de 72, ce qui a permis au guitariste du groupe Cyril Jordan de jouer un peu moins rock et de privilégier la pop des Byrds ou des Beatles. Une réussite en est restée, l'album Shake some action, sauf qu'il a fallu du temps pour qu'il soit mis sous presse. Or, après cet album, le groupe fait de très bonnes choses, mais c'est moins abouti avec un son moins heureux. Le pire, c'est que pourtant ils avaient recruté Mike Wilhelm en personne (The Charlatans, Loose Gravel et carrière solo) et qu'ils l'ont laissé dans l'ombre, musicien d'arrière-plan. Le groupe avait également un batteur d'exception, ce qui ne gâte rien.
En réalité, ce qui est prodigieux, c'est qu'après une pause de quelques années, Roy Loney est revenu. Il a créé son propre groupe, mais sur trois au moins de ses six premiers albums des membres des Flamin' Groovies jouent avec lui. Roy Loney se fait plaisir, c'est un peu mais en moins accentué une sorte de Chuck Berry, il joue définitivement dans les repères qu'il s'est choisis. Et il est fabuleux. Et parfois dans les années 90 ou 2000 il fait encore un album scotchant. Le plus dingue, c'est que ses cinq premiers albums ne se trouvent pas en CD, sauf peut-être dans l'édition pirate.

Avant le format rock, stonien pour dire vite, de Flamingo et Teenage Head, retenons déjà l'album Supersnazz aux titres injouables sur scène, revers des splendides arrangements qui avaient été décidés.













De l'époque duu format rock, retenons la flambée suivante déjà... Il est assez évident qu'après le bon goût ceci si parfait et si carré fera l'unanimité.



Le titre suivant est un joyau, et dire que c'est un plagiat survitaminé guitaristiquement puisqu'il s'agit en fait du I don't need no doctor d'Ashford rendu connu par Ray Charles.







Reprenons...















C'est sublime et on voudrait que ça continue toujours, mais ça va prendre fin avec le départ de Roy Loney. C'est pour ça que Still shakin' et Flamin' Groovies 70....
Le groupe repart avec un nouveau chanteur, mais impossible de produire un album pendant cinq ans à peu près. Tout de même, il y a le single Slow death, suite logique à ce qui vient d'être mis en lien. Roy Loney l'a composé avec Jordan, mais il n'est plus là. Ceci dit, le titre le fait, batterie phénoménale toujours, et tout et tout, Jordan rock.



Cela s'accompagne de reprises restées elle aussi sur le carreau, alors que sur le carreau c'est nous qui le sommes. Talahasse Lassie a été reprise par les Stones, voyez les bootlegs.





En 76, un nouvel album témoigne d'un changement d'orientation, ce que je regrette, mais l'album très pop est superbe. Il contient pas mal de reprises et les deux titres phares font partie de cette série de 8 qui furent mis dans un sas d'attente d'album entre 72 et 76 : Shake some action et You tore me down. Ils sont prodigieux, tout particulièrement celui qui donne son titre à l'album. Sans Roy Loney, Cyril Jordan aura au moins composé un truc pareil.





Les Groovies alignent les reprises, le Saint Louis blues et le Don't you lie to me, deux chansons que Chuck Berry avaient reprises et arrangées à sa sauce, sachant que Metamorphosis venait de révéler la version du Don't you lie to me stonien. A la suite encore des Stones, ils reprennent She said yeah. Une reprise courte des Beatles apparaît aussi Misery, et une compo du groupe fait fortement écho à un autre titre de l'année 63 des Fab Four : Please please girl.
Voici d'autres compos intéressantes de ce dernier album majeur du groupe.









J'arrête là.
La suite est moins prestigieuse. Il y a un manque de finition dans les chansons, un son moins intéressant et une sorte de stérilité dans le regard vers le passé des idoles, même si l'affection pour notamment les Byrds relève d'un très bon choix.
Ceci dit, il y a le maxi 45 tours avec la reprise Him or me.



C'est la reprise d'un groupe américain sixties excellent mais méconnu bien qu'il passât régulièrement à la télé à l'époque.



Des deux albums de 78 et 79, je vais éviter de donner en lien les reprises des Stones, Beatles, Byrds, d'autres encore. Citons les compos propres au groupe, elles sont moins achevées, moins inspirées, mais leur mélancolie sublimée par les effets brusques envoûte encore. Il y a juste le son trop bonbon qui me pose problème sur ces deux albums. J'avoue un faible pour Jumping in the night (je n'ai jamais vu quelqu'un sortir ce titre du lot, mais il est prenant je trouve dans son étrangeté).











Il y a des éditions différentes de ces albums avec parfois des titres différents. Une reprise que je cite quand même c'est Werewolves of London, reprise d'un titre quasi contemporain de Warren Zevon.





J'ai des choses plus récentes des Flamin' Groovies. J'aime bien écouter l'album Step up et j'ai un live à Barcelone de 1987. J'ai vu plus récemment encore le groupe sur scène, histoire d'avoir croisé le mythe. Mais il faudra que je fasse une suite à ceci en parlant de Roy Loney, puis de Mike Wilhelm, et enfin de Chris Wilson.
Revenir en haut Aller en bas
jaggered
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2638
Age : 58
Localisation : Paris et Midi
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Re: The Flamin' Groovies   Sam 14 Jan 2017 - 13:49

tu as zappé l'essentiel ????

Revenir en haut Aller en bas
GoingDown
Membre confirmé


Masculin Nombre de messages : 102
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Re: The Flamin' Groovies   Sam 14 Jan 2017 - 14:31

Non non je l'ai dit à un moment donné que je ne citais pas les reprises des Stones, Beatles, Byrds, voire Dylan ou Marvin Gaye. C'est vrai que les Groovies reprennent la version alternative ou promotionnelle de Jumpin' Jack Flash au plan de l'intro. Ils reprennent d'autres titres d'ailleurs des Stones : 19th nervous breakdown, Blue turns to grey, Paint it black, Miss Amanda Jones, etc. Il y a une surprise sur le dernier lien que j'ai mis dans la série Roy Loney.
Revenir en haut Aller en bas
jaggered
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2638
Age : 58
Localisation : Paris et Midi
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Re: The Flamin' Groovies   Dim 15 Jan 2017 - 3:29

GoingDown a écrit:
Non non je l'ai dit à un moment donné que je ne citais pas les reprises des Stones

je te l'accorde bien volontiers !
Revenir en haut Aller en bas
Hot Stuff
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 132
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: The Flamin' Groovies   Dim 15 Jan 2017 - 10:50

Merci pour cette saga, d'un excellent groupe qui aura laissé sa marque dans l'histoire du rock, en particulier auprès des fans français
Et d'avance merci pour la suite consacrée à R. Loney, car ses disques sont difficiles à trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Flamin' Groovies   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Flamin' Groovies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Flamin' Groovies
» Flamin Groovies
» Flamin' Groovies au Trabendo le 18 juin
» Rééditions Rolling Stones
» Les "bonnes" reprises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STONES FRENCH CONNECTION :: Divers :: Autres groupes-artistes / Autres genres musicaux-
Sauter vers: