STONES FRENCH CONNECTION
BIENVENUE SUR STONES FRENCH CONNECTION

STONES FRENCH CONNECTION

FORUM CONSACRÉ AUX ROLLING STONES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thirteenth floor elevators et Roky Erickson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GoingDown
Membre confirmé


Masculin Nombre de messages : 115
Age : 43
Localisation : France
Date d'inscription : 05/10/2016

MessageSujet: Thirteenth floor elevators et Roky Erickson   Mer 21 Déc 2016 - 19:42

On peut croire que la Californie psyché s'oppose au Texas, mais le premier groupe à employer le mot apparemment est texan. C'est le Thirteenth floor elevators qui sort en 66 l'album The Psychedelic sounds of the Thirteenth floor elevators. J'ai d'ailleurs un coffret trois CD, une sorte de Nuggets du rock psychédélique texan. Mais bref, le Thirteenth floor elevators a sorti en 66 le hit You're gonna miss me. C'est une compo rock exceptionnelle du chanteur et guitariste Rocky Erickson qui l'aurait composée à à peine dix-huit ans l'année précédente pour son groupe The Spades.

Voilà en lien cette version originale.



L'interprétation devient prodigieuse l'année suivante au sein du Thirteenth floor elevators. L'harmonica grinçant le cède à la cruche électyrique, instrument psyché-loufoque hyper présent sur les albums du Thirteenth floor elevators.



Les trois premiers albums du groupe ne peuvent que souffrir de la comparaison avec une telle chanson, d'autant que les chansons ont tendance à se ressembler quelque peu dans l'ambiance, dans l'expression d'une patine musicale qui rend fou et à imposer une même étrangeté constante dont on peut saturer. C'est malgré trois très bons albums qui ont suivi. Rocky Erickson est moins présent toutefois sur le troisième, les problèmes de drogue l'ont déjà rattrapé.











Le deuxième album Easter everywhere contient lui aussi du matériel scotchant.









Je mets une chanson qui pour une fois ne semble pas avoir été composée par Erickson.



Enfin, outre ces trois albums, une super acquisition, c'est le Live paru en 68 qui reprend dix titres de 66. Mais là je viens d'acheter tout autre chose. Psychedelic circus 15 titres. Ce n'est pas un bootleg, c'est officiel, mais un truc tardif, un à côté des albums officiels de base. 15 enregistrement live de 66 et 67. On retrouve leurs titres connus, mais aussi des reprises The Word (Beatles), Everybody needs somebody to love ou Before you accuse me.





Avec ce CD, j'ai vraiment pris mon pied, une vraie replongée.

Après, il y a la carrière solo de Rocky Erickson, car il a refait surface dans les années 70 et au début des années 80 il a sorti en particulier deux excellents albums solos. Il y a Evil one en 81 et tous les gens de bon goût ne manqueront pas l'album Don't slander me de 1986 qui est vraiment, malgré le millésime inattendu, à tomber par terre. Les deux albums sont prodigieux, du plaisir rock pour mélomanes. On se pose, on écoute l'état de grâce d'un qui a dû manquer un peu à l'histoire de la musique entre-temps.



Revenir en haut Aller en bas
 
Thirteenth floor elevators et Roky Erickson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 13th Floor Elevators
» Lectures Rock 'n roll pertinentes
» Roky Erickson
» Craig Erickson
» Craig ERICKSON à l'EsPace Blues Paris 19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STONES FRENCH CONNECTION :: Divers :: Autres groupes-artistes / Autres genres musicaux-
Sauter vers: