STONES FRENCH CONNECTION
BIENVENUE SUR STONES FRENCH CONNECTION

STONES FRENCH CONNECTION

FORUM CONSACRÉ AUX ROLLING STONES
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jack White

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aline95
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3864
Age : 65
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Jack White    Ven 27 Juin 2014 - 14:19

Nouvel album de Jack White  "Lazareto"
Au debut Deroutant , mais apres plusieurs écoute je commence a bien accroché





Dernière édition par Aline95 le Lun 30 Juin 2014 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bedspring symphony
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 257
Age : 54
Localisation : à l'ombre des beffrois
Date d'inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 27 Juin 2014 - 18:46

[quote="Aline95"]Nouvel album de Jack White  "Lazareto"
Au debut Deroutant , mais apres plusieurs écoute je commence a bien accroché

...???!!! déroutant !!!! achète le dans sa version "Ultra LP"...   
...moi j'ai carrément bloqué sur l'objet avant de découvrir la musique !!!!  Very Happy Shocked 
Jack White !!! ce type est incroyable... et en plus il sera dimanche à L'Olympia de Paris !!!
Revenir en haut Aller en bas
Aline95
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3864
Age : 65
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Lun 30 Juin 2014 - 16:00

hier soir a l'Olympia



Revenir en haut Aller en bas
Bedspring symphony
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 257
Age : 54
Localisation : à l'ombre des beffrois
Date d'inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Jack White    Lun 30 Juin 2014 - 20:50

...j'y étais... sans être un grand technicien, ce type est un génie de créativité !!!
je l'avais loupé en 2012 pour la sortie de son LP Blunderbuss...  mais pas cette fois !!!!   gniii !
J'me suis même offert la litho du concert 151/200.


Dernière édition par Bedspring symphony le Mar 1 Juil 2014 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Lun 30 Juin 2014 - 23:53

Pour ceux qui comme moi n'étaient pas à l'Olympia, voilà le set de M.White à Glastonbury. Attention, c'est une tuerie.
Revenir en haut Aller en bas
maxos
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2127
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 9 Juil 2014 - 0:42

Je remets  un lien qui fonctionne  pour la vidéo de Glastonbury :



J'ai un ami qui a fait les deux soirs à l'Olympia , il a été assez déçu ....Trop brouillon , un batteur trop" bavard" , un mec tout le temps à la pedal steel .... j'ai vu pas mal de mauvaises critiques sur Facebook à propos de ce show .
Revenir en haut Aller en bas
maxos
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 2127
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 15 Avr 2015 - 11:01

concert 2015
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 15 Avr 2015 - 11:21

Joli!

Je trouve les titres de Lazaretto vraiment énormes. (l'enchaînement Would You Fight for My Love/That Black Bat Licorice à la fin du concert...  )

The Lemon Song, avec Robert Plant fait plaisir à voir aussi:


D'ailleurs je viens de voir qu'il a annoncé une série de shows acoustiques (à 3 dollars le ticket) aux E.U avant de faire une "longue pause" niveau concerts:

http://www.rollingstone.com/music/news/jack-white-plots-secret-acoustic-concerts-20150414

http://www.tennessean.com/story/entertainment/music/2015/04/14/jack-white-stop-performing-live-long-time/25764729/
Revenir en haut Aller en bas
namtso
Membre VIP
avatar

Masculin Nombre de messages : 938
Age : 43
Localisation : Clermont ferrand
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Re: Jack White    Jeu 14 Mai 2015 - 14:41

Bonjour!

Je viens de réécouter ce dernier Jack White, c'est qd meme terrible de faire un vinyle comme celui ci. Bien sur le contenu reste le plus important, bon je prefere le precedent, mais qd je vois le bras de la platine partir du centre et revenir vers l'exterieur.. le spectacle est aussi visuel..

" />
Revenir en haut Aller en bas
Aline95
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 3864
Age : 65
Localisation : paris
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 12 Jan 2018 - 22:23

Nouvel album le 23 mars 2018



1. Connected By Love
2. Why Walk A Dog?
3. Corporation
4. Abulia and Akrasia
5. Hypermisophoniac
6. Ice Station Zebra
7. Over and Over and Over
8. Everything You’ve Ever Learned
9. Respect Commander
10. Ezmerelda Steals The Show
11. Get In The Mind Shaft
12. What’s Done Is Done
13. Humoresque





Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Mar 16 Jan 2018 - 16:30

Revenir en haut Aller en bas
Louis
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1459
Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Mar 27 Mar 2018 - 23:17

Certains ici ont acheté son nouvel album?

J'ai lu un peu tout à ce propos dans la presse et j'aimerais votre avis avant de l'acheter ou non...
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 10:55

C'est un album très très particulier auquel personnellement, je n'ai pas accroché, bien que fan absolu des deux premiers.

Jack expérimente, et fait preuve d'une grande liberté créative (plus que jamais ?) : une prod hip hop envahit littéralement des titres qui relèvent davantage pour moi d'un mix entre jam session barrée et spoken words qu'autre chose.

Il y a 13 pistes, et, pour faire simple, je n'ai entendu que 4 ou 5 chansons. Pas plus.

Il y a toujours de l'énergie, et quelques riffs bien sentis, et même quelques bons moments ("Over And Over And Over", "Corporation", la séquence piano de "Ice Station Zebra", titre rap qui a réussi à me convaincre, bien que je sois totalement hermétique à ce genre), mais très honnêtement plus je le réécoute plus je trouve que tout ce bazar et cet effet "foutoir" maquille un manque d'inspiration total. Je t'ai cité le meilleur, mais il y a le pire : "Hypermisophoniac", "Get In The Mind Shaft", "Respect Commander", tous ces titres ne valent pour moi pas mieux que des collages vite fait en studio, histoire de pondre quelque chose sur la bande et de faire croire que l'ensemble a une cohérence esthétique (alors que, non, faut pas abuser, le sens de cet album, je le cherche toujours et ça fait une semaine que je l'écoute) il n'y a quasiment pas de paroles, c'en est même insupportable sur "Get In The Mind" qui est un assemblage de titres vocodés, un véritable cauchemar à l'écoute me concernant (je l'ai écouté 2 fois, pas réussi à aller plus loin).

Cet album c'est à mes yeux 30 minutes de remplissage pour 44 minutes de musique. Un peu juste.

MAIS, (parce que c'est quand même Jack White, j'estime lui devoir un "mais") l'album, bien qu'expérimental ne mérite tout de même pas le triste sort que lui réserve la chronique des Inrocks, qui trouve visiblement amusant de cracher gratuitement sur son créateur, le comparant à "un gosse de riche dans sa salle de jeux où il a tous les jouets à disposition, et passe de l’un à l’autre sans en préférer aucun." (C'est aller un peu vite en besogne lorsque l'on connaît le parcours de Jack White, et c'est un peu fort, de la part d'un magazine qui nous a vendu l'imposture Christine and The Queens et qui continue de nous sacrer à longueur de journée des rappeurs à l'inconsistance dramatique, ne faisant que couronner une fois de plus la médiocrité à l'ère de la musique jetable).

En résumé, je n'aime pas cet album, car il m'a profondément déçu au regard du reste de sa carrière, mais je trouve l'acharnement médiatique vis à vis de ce disque, assez inutile.

Jack White a 42 balais, maintenant deux décennies de musique derrière lui, et comme son contemporain Noel Gallagher, il s'amuse. Tout simplement.

La vérité est, une fois de plus, un peu ailleurs, peut-être dans cette ballade jazzy qui clôture l'album, et si il n'y en avait qu'une seule à retenir, ce serait celle là: "Humoresque", placée en fin de disque, comme ça, mine de rien, est une chanson à l'histoire incroyable, puisque son texte a été écrit par le gangster Al Capone, et que c'est Jack White lui même qui en a racheté les droits et l'a doté d'une musique pour l'insérer à la fin de Boarding House Reach.

Eh bien je suis resté fasciné par cette démarche, qui pour moi résume finalement bien mieux la portée du travail de White que tout le reste de cet album. Qui d'autre dans le rock aurait eu l'idée de faire ça, en 2018 ?

(Mais ça, bien sûr, c'est pas les Inrocks qui vont te le dire).

Demain, j'aurai la chance de me faire une idée de ce que donnent ces titres en live, à suivre...


Dernière édition par GoodbyeRubyTuesday le Mer 28 Mar 2018 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Momie Mati
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 245
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/06/2015

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 11:09

Il est carrément pénible et fatiguant ce disque, je trouve.
Pas déçu, car si le type me transporte facilement lorsqu’il est sur scène, ses albums et projets solos me touchent peu.
Et de moins en moins.
La c’est un sommet de foutraquerie. Un projet alternatif en passant, pas un album.

J’aime bien Jack White pour plein de raisons. Mais aucune ne se trouve dans ces nouveaux titres.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1459
Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 12:14

Merci pour vos retours! Le disque restera donc là où il est

Vos avis sont durs mais je pense qu'ils ont le mérite d'être justes.

GRT a écrit:
Jack White a 42 balais, maintenant deux décennies de musique derrière lui, et comme son contemporain Noel Gallagher, il s'amuse. Tout simplement.

Plutôt d'accord avec toi sur ce que tu dis là!

Noel avait dit un truc du genre: "Tu sais mec, j'ai écrit What's the story Morning glory, un chef d'oeuvre de l'histoire du rock, donc maintenant j'en ai rien à foutre et je fais ce que je veux!"
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 12:33

Louis a écrit:
Merci pour vos retours! Le disque restera donc là où il est

Voilà, en revanche, Blunderbuss vaut 100 fois plus l'achat, si tu as l'occasion et que tu ne le connais pas déjà !

Revenir en haut Aller en bas
Momie Mati
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 245
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/06/2015

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 13:22

Code:
Jack White a 42 balais, maintenant deux décennies de musique derrière lui, et comme son contemporain Noel Gallagher, [u]il s'amuse[/u]. Tout simplement.

Oui peut être, mais personnellement je trouve que c’est encore un peu tôt pour ça.
Ou alors ne pas entourer ce projet d’une espèce de secret d’etat Bien peu en phase avec le foutraque de l’ensemble.
Sans même évoquer le communiqué qui a accompagné ce truc au départ. Un genre de manifeste de la plus haute importance éthique, bien éloigné de ce regard d’enfant qu’il a lorsqu’entre Mick et Keith, il entamait « loving cup »

Après, les Inrocks ne sont pas une référence. Pour rien d’ailleurs.

Et puis tout ça n’est qu’un disque. Et ça nous laissera la place d’en découvrir ou acheter d’autres :)

Ceci dit GoodbyeRubyTuesday, je trouve que tu défends super bien ta déception intime tout en gardant une haute estime du monsieur.
Peut être qu’a L’epoque De « their satanic », quelques jeunes gens avaient réagi pareil à l’époque?
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 13:33

Momie Mati a écrit:


Oui peut être, mais personnellement je trouve que c’est encore un peu tôt pour ça.
Ou alors ne pas entourer ce projet d’une espèce de secret d’etat Bien peu en phase avec le foutraquement de l’ensemble.
Sans même évoquer le communiqué qui a accompagné ce truc au départ. Un genre de manifeste de la plus haute importance éthique, bien éloigné de ce regard d’enfant qu’il a lorsqu’entre Mick et Keith, il entamait « loving cup »

Après, les Inrocks ne sont pas une référence. Pour rien d’ailleurs.

Oh mais certains partent sur de l'expérimental foutraque bien plus tôt encore ! (Je pense à Jake Bugg et à son troisième album/suicide)  

Je suis passé à côté du communiqué que tu mentionnes, mais ça ne m'étonne pas de sa part, il n'est certainement pas exempt de crâneries de ce genre, et mon post n'avait nullement l'intention d'excuser le côté mégalo de ce disque. Oui, il y a aussi cet aspect dans sa musique, sur cet album.  clin d oeil

Les Inrocks ne sont pas une référence on est bien d'accord, je suis allé lire cette critique uniquement parce que son titre m'interpellait et que je voulais voir ce qu'ils avaient à dire sur ce disque - en l'occurence, pas grand chose.

Mais j'aurais tout aussi bien pu critiquer la position opposée de RS Mag qui encense l'album d'une manière tout aussi absurde et va jusqu'à parler de chef d'oeuvre débridé, ce genre de trucs.

Comme tu dis, ça n'est qu'un disque, et Jack White en fait plein !

EDIT : ceci étant posé, je ne cracherai tout de même pas sur un bon White Stripes demain au Studio 104 si l'envie lui prend d'en jouer !


Dernière édition par GoodbyeRubyTuesday le Mer 28 Mar 2018 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Momie Mati
Membre confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 245
Age : 57
Localisation : Paris
Date d'inscription : 17/06/2015

MessageSujet: Re: Jack White    Mer 28 Mar 2018 - 13:36

GoodbyeRubyTuesday a écrit:
Momie Mati a écrit:


Oui peut être, mais personnellement je trouve que c’est encore un peu tôt pour ça.
Ou alors ne pas entourer ce projet d’une espèce de secret d’etat Bien peu en phase avec le foutraquement de l’ensemble.
Sans même évoquer le communiqué qui a accompagné ce truc au départ. Un genre de manifeste de la plus haute importance éthique, bien éloigné de ce regard d’enfant qu’il a lorsqu’entre Mick et Keith, il entamait « loving cup »

Après, les Inrocks ne sont pas une référence. Pour rien d’ailleurs.

Oh mais certains partent sur de l'expérimental foutraque bien plus tôt encore ! (Je pense à Jake Bugg et à son troisième album/suicide)  

Je suis passé à côté du communiqué que tu mentionnes, mais ça ne m'étonne pas de sa part, il n'est certainement pas exempt de crâneries de ce genre, et mon post n'avait nullement l'intention d'excuser le côté mégalo de ce disque. Oui, il y a aussi cet aspect dans sa musique, sur cet album.

Les Inrocks ne sont pas une référence on est bien d'accord, je suis allé lire cette critique uniquement parce que son titre m'interpellait et que je voulais voir ce qu'ils avaient à dire sur ce disque - en l'occurence, pas grand chose.

Mais j'aurais tout aussi bien pu critiquer la position opposée de RS Mag qui encense l'album d'une manière tout aussi absurde et va jusqu'à parler de chef d'oeuvre débridé, ce genre de trucs.

Ça c’est un peu l’epoque....plus qu’un concert, plus qu’un disque, plus qu’un artiste, plus qu’un film, plus que tout....
Ou alors les 10bonnes raisons d’aimer ça ou ça.
Le point zéro de l’esprit critique et de l’intimite D’une découverte.

C’est juste un disque
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 11:45

Salut,

De retour du concert donné Radio France hier soir, des images plein la tête, je vais essayer de synthétiser ce moment musical hors normes.

A l’annonce des deux Olympia complets et en juillet, je m’étais résolu à rater Jack White une fois de plus cette année. C’était sans compter ce concert exclusif donné à France Inter, dans le cadre de l’excellente émission de Michka Assayas que j’écoute très régulièrement.

L’affaire n’était cependant pas gagnée d’avance : il fallait d’abord espérer décrocher le précieux sésame à l’ouverture des résas Lundi 19/03. Et comme prévu je n’étais pas le seul sur l’affaire : un concert gratuit de Jack White dans ces conditions, ça ne se rate pas. 2h30 passées derrière l’écran d’ordi à subir la chronique de Léa Salamé et et un nombre incalculable de raffraîchissement plus tard, la résa ouvre à 8h59 et quelques poussières. En moins de 15 secondes, j’obtiens mes places. Certains auront moins de chance : moins de 5 minutes plus tard, le stock est déjà épuisé.

Finalement nous seront un peu plus de 800 personnes au Studio 104 de la Maison de la Radio ce jeudi 29. Seule une grosse centaine de places aura été mise à disposition du public, le reste circule en interne parmi des happy fews. Quand on voit que certains sièges « réservés » sont restés vides jusqu’au premier quart d’heure de concert, et que certains fans ont été refusés à l’entrée, il y a de quoi gueuler.

Installés à 20h pétantes, un peu sur la droite, à 4m de la plateforme, nous prenons le temps d’observer cette magnifique salle du Studio 104, en configuration assise pendant que la sono balance des hits de toutes les périodes de Jack White, Raconteurs, Dead Weather etc… Autour de nous, pas mal de jeunes, mais un public assez hétéroclite dans l’ensemble. 10 minutes avant le concert, Assayas se charge de descendre chauffer la salle, et la réponse est extrêmement chaleureuse envers l’animateur. Pour ma part, la pression ne cessera de monter jusqu’à 21h04, heure de fin du flash infos (Rappelons que nous sommes en direct!), lorsque le groupe de White investit la scène dans un déluge sonore.

Ils sont seulement 4, deux claviers, une batteuse exceptionnelle, et le bassiste habituel

Le son est surpuissant d’entrée de jeu, et quelques secondes plus tard, c’est au héros du garage rock de fouler la plateforme sous nos acclamations hystériques. Je remarque d’emblée un jeu d’éclairage très particulier : nous sommes dans une pénombre bleutée, ce qui rendra l’atmosphère encore plus particulière… Vétu d’une parka d’un bleu électrique, il lance le premier riff de la soirée (sur une guitare elle aussi entièrement bleue), « Over And Over And Over », peut être le titre le plus correct du dernier album, qui sur scène donne une entrée en matière énergique, sans être folle.

Craignant une avalanche de titres du dernier opus, concert de promo oblige, la surprise est de taille lorsqu’au fil de ce set de 55 minutes, Jack aligne finalement à peu près autant de titres de Blunderbuss aux côtés de ceux de Boarding House Reach, pour un show exclusivement centré sur sa discographie solo, ce qui me satisfait au plus haut point.

« Freedom At the 21 », grand moment, est joué en troisième position. White, cheveux devant les yeux, concentré, irradie de présence scénique, et la frappe de la surdouée Carla Azar, puissante et précise, me transportera jusqu’au bout du concert. C’est elle qui joue sur quasiment tous les enregistrements studios de White depuis 2012, et je tiens à souligner le talent exceptionnel de la jeune femme, qui fait oublier en quelques secondes son prédécesseur Daru Jones, inutilement démonstratif et éparpillé. Sans oublier un charisme naturel qu'elle partage avec le leader du groupe. Eux deux portent la performance vers des sommets assez incroyables.

Les surprises s’enchaînent : deux autres titres de Blunderbuss suivent, dont l’émouvant morceau titre, somptueuse ballade comme seul White sait en écrire, joué dans une version électrique qui n’a rien à envier à l’originale. (Je note vite la grande compétence des deux nouveaux membres (des musiciens Rn'B paraît-il, et notamment du claviériste devant nous, qui porte une étrange coiffure peroxydée rappelant les 80's.)

Après un break intense, notre bluesman prend un couplet quasiment a capella, et il est alors impossible de ne pas être touché par cette voix, impressionnante de justesse et de puissance, qui survole avec majesté la masse sonore produite par les 4 autres membres. Dommage que cette nouvelle formation, laisse peu de places aux choeurs, j’y reviendrai. "Hypocritical Kiss" et ses parties de piano hallucinantes nous régale dans la foulée. A ce stade de la soirée, je suis déjà entièrement satisfait de la setlist jouée. Seul point mort : les chansons s’enchaînent et malgré un enthousiasme partagé par toute l’audience, personne ne se lève de son siège. Les concerts de rock assis, je n’y arrive pas.

« Ice Station Zebra » nouveau titre, bâtard curieux entre rap et funk à la Prince suit cette séquence de ballades. Sur scène, ça passe, sans emporter la foule. Idem pour « Why Walk A Dog », ballade assez faible malgré de bonne idées de rupture, comme toujours avec White on oscille entre modernité et esprit rétro, un bon moment tout de même puisque lorsque vient le moment de prendre son solo de guitare, Jack s’approche, très tranquillement du bord de la plate forme, doté de ce je ne sais quoi magnétique qu'il partage avec les souverains rock de l’Ancien Temps, et, sans un mot, se jette comme un gamin au milieu du public, égrenant son déluge de notes là, à côté d’une dame et d'un petit enfant qui n’en revenaient pas et du reste d’entre nous, médusés par cette proximité !!

L’heure tourne, et ces instants passent bien trop vite : « Sixteen Saltines » est une véritable tuerie, j’ai adoré cette fulgurance rock dès la sortie de Blunderbuss et la performance livrée ce soir fut le sommet de la soirée pour moi. En deux minutes, tout est dit. Toujours personne debout, c’est dommage.
Je passe sur « Respect Commander » qui dure bien 3 minutes de trop, pour parler de ce grand moment d’émotion que fut « Love Interruption » : exécuté sans fioritures par son compositeur, une somptueuse Gretsch acoustique en bandoulière et toujours cette justesse de ton: « I won’t let love disrupt corrupt or interrupt me, anymore »

Ce titre possède la même puissance émotionnelle et surtout, cette même couleur douce-amère propre a tous les grands titres de blues. Il manque la choriste Ruby Amanfu pour sublimer cet instant de grâce, dommage, je suis néanmoins conquis et sous le charme, lors de ces trois minutes plongé dans ce bleu électrique sorti tout droit de l'esprit du petit génie de Detroit.

Grosse montée en intensité, lorsque le concert se termine sur deux titres de Lazaretto, d’abord un « High Ball Stepper » impressionnant de puissance, qui sonne comme une BO de western post apocalyptique, dans un monde de textures sonores que personne sauf Jack White ne connaît vraiment, bardé de ruptures hallucinatoires, puis le morceau titre en conclusion, où le Graal est atteint lorsque le rocker s’approche de notre côté, à moins de 3m, et que votre serviteur finit debout, hurlant, bras en l’air, suivi dans un mouvement d’enthousiasme par tous ses voisins (enfin !!!!)

Et puis, c’est déjà fini ! Snif ! Il quitte la scène nous saluant chaleureusement avec ses musiciens.

Beau geste : Michka Assayas offrira devant nous un vinyle pressé en direct live du deuxième titre exécuté ce soir, "Corporation", à Jack White, en guise de remerciement. L’on apprendra à ce moment là que le rocker s’est cassé un doigt de pied avant le concert, et s’était excusé de ne pas avoir pu sauter comme il en a l’habitude… Sacré bonhomme, et sacré souvenir pour ma part, j’espère avoir pu le partager un peu avec vous à travers ce compte rendu ! Et, dans le cas contraire, le podcast du show complet est à écouter ici : https://www.franceinter.fr/emissions/les-concerts-d-inter/les-concerts-d-inter-29-mars-2018

Un grand concert, dans des conditions exceptionnelles et avec un son parfait. (Au passage, il est très appréciable d'assister à un show sans une forêt de smartphones sous son nez...)
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1459
Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 12:18

Ah, j'ai attendu ton compte-rendu toute la matinée!

Merci d'avoir partagé avec nous ce moment d'intimité avec l'un des grands musiciens du nouveau millénaire

Effectivement, un concert sans "la forêt de smartphones", ce doit être quelque chose de vivifiant. N'est-ce pas Jack White qui a d'ailleurs décidé de les virer de tous ses concerts?
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 12:31

Louis a écrit:


Merci d'avoir partagé avec nous ce moment d'intimité avec l'un des grands musiciens du nouveau millénaire  

Effectivement, un concert sans "la forêt de smartphones", ce doit être quelque chose de vivifiant. N'est-ce pas Jack White qui a d'ailleurs décidé de les virer de tous ses concerts?

Absolument !

J'avais même lu un article disant que les téléphones étaient généralement consignés à l'entrée de ses shows, pour être récupérés par leurs propriétaires à la fin. Il a été très critiqué là dessus pour le côté control freak, perso je trouve ça plutôt intelligent à une époque où les publics sont de plus en plus déconnectés de l'instant "live". (Prince faisait la même chose à ses concerts je crois.)

A France Inter c'était moins extrême, il y a eu simple interdiction "à la demande de l'artiste", et, là où je me trouvais en tous cas, ce fut respecté.

- Je suis resté dans le concert depuis hier, vraiment un grand moment puisque la fulgurance de la performance a même réussi à me faire oublier l'absence de morceaux de l'époque White Stripes dans le set. J'espère le revoir bientôt pour un set plus long !

- L'immonde "Connected By Love" ainsi que mes pires cauchemars du dernier album ont été soigneusement évités, nous avons décidément eu de la chance.

- Sur certains titres, Jack pousse des cris surpuissants, modulés à l'aide de trois micros. Si on frôle l'indigestion sur les titres récents, ça donne une dimension débridée assez fascinante à regarder sur d'autres; qui amplifie le côté "spectacle total". Je ne crois pas avoir déjà vu un truc aussi singulier auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Louis
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1459
Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 13:06

GRT a écrit:
J'avais même lu un article disant que les téléphones étaient généralement consignés à l'entrée de ses shows, pour être récupérés par leurs propriétaires à la fin. Il a été très critiqué là dessus pour le côté control freak, perso je trouve ça plutôt intelligent à une époque où les publics sont de plus en plus déconnectés de l'instant "live". (Prince faisait la même chose à ses concerts je crois.)

Je ne comprends pas ceux que ça dérange. Ils sont prévenus en amont donc si ça ne leur plait pas, ils ne sont pas obligés de prendre une place!

GRT a écrit:
J'espère le revoir bientôt pour un set plus long !

J'espère que je ne serais pas loin  clin d oeil
Revenir en haut Aller en bas
jaggered
Modérateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 4937
Age : 58
Localisation : Paris et Midi
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 15:18

il est habitué d'avoir des femmes batteurs à ses côtés alors !!

_________________
"Je suis, avec le hooliganisme, ce que l'Angleterre a fait de mieux !"
Revenir en haut Aller en bas
GoodbyeRubyTuesday
Membre d'honneur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1414
Age : 22
Localisation : NoFuckin'Where
Date d'inscription : 07/01/2012

MessageSujet: Re: Jack White    Ven 30 Mar 2018 - 20:09

Oui il a eu quelques batteuses et est lui même batteur sur certains projets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack White    

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack White
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» It might get loud -Jimmy Page, Jack White, The Edge-
» jack white solo
» Jack White
» A propos de la Copper Triple Jet de Jack White
» Jack White va-t-il écrire la musique d'un film consacré aux KINKS ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STONES FRENCH CONNECTION :: Divers :: Autres groupes-artistes / Autres genres musicaux-
Sauter vers: